Suzuki DR 650 de Flat-Track : où j’en suis ?

J’étais parti sur un esprit un peu mélangé, le réservoir de DT, le côté ni moderne, ni rétro, bref un condensé qui ne me plait au final pas des masses…

Mais bon, faut bien avancer. Et j’avoue qu’en me faisant royalement chier avec le réservoir de DT, j’ai finalement chercher un autre modèle plus pratique avec notamment un tunnel plus large, une contenance pas trop élevée et un design qui me plait.

Et je suis tombé sur ça…

Ce petit réservoir de 9L m’a joyeusement été proposé par un site chinois. Forcément… Il s’adapte sur une moto que je ne connaissais pas la CF Mandrill. Je ne sais rien de cette marque, de ce modèle donc pas la peine de me poser des questions dessus, je serai infoutu de vous répondre… Par contre pour ceux qui souhaitent éclairer ma lanterne et me faire découvrir cette bécane, je suis preneur.
Toujours est-il que ce réservoir correspons tout à fait à ce que je cherchais. Un look qui me plait, une faible contenance et un tunnel large (10cm). Son seul défaut est un réservoir trop petit par rapport au débit d’essence demandé par le DR mais une rapide recherche sur le net m’a permis de trouver un robinet adaptable.

Et au final, ce changement de réservoir a été décisif car il m’a permis d’aboutir à la vue que je vous propose plus haut.
On se retrouve du coup face à un engin dans une mouvance plutôt neo-retro et ça me convient déjà plus.

Dr 650 Flat Track by Landwood : la peinture !

La peinture est inspirée par le travail graphique que j’ai déjà fait sur le side car Tuco. J’ai souhaité garder un aspect métal sur la moitié du réservoir. C’est tendance on va dire et personnellement je trouve ça magnifique.
J’ai donc poli le réservoir à grand renfort de disque brosse, de polish, laine de fer troiple zero, etc et je viens d’attaquer la partie peinture avec laquelle je galère un peu, je vous avoue.

 Il faut qu’il respire ce DR ! 

J’avais choisi de garder la boîte à air d’origine mais finalement c’est un filtre UNI de 57 mm qui va prendre sa place, histoire de donner du souffle à cette meule.

Pour ce qui est de l’échappement, j’avais cherché des astuces pour me servir de l’existant et faire une sortie basse mais c’est plutôt compliqué à mon niveau de soudeur amateur et mauvais… Du coup j’ai trouvé un tube de DR650 Djebel avec donc une sortie 1 en 1 haute. Ca donnera un petit look scrambler.

Pour ce qui est du silencieux, je vais utiliser celui que j’ai déjà, façon Akrapovic mais je compte mettre une sortie GP dans l’esprit de la simulation.

Parlons confort de selle

La selle est prête comme vu précédemment et attend son revêtement. Je ne sais pas encore si je l’attaque en solo ou si je fais appelle à une aide extérieure…
Je m’étais promis de ne demander de l’aide que pour les roues mais si je veux un résultat propre, je dois accepter mes limites…

Passage en 18 pouces pour passer partout

Pour ce qui est des roues, elles sont actuellement prises en charge par Intech Developpement à Mâcon qui se charge de les rayonner en 18 pouces. Hé oui c’est un faux flat track car il ne sera pas en 19 pouces…

Voilà en tout cas où j’en suis pour ce projet.

Je vous avoue que j’ai hâte de recevoir les roues pour commencer à régler tous les détails d’équilibre visuel : hauteur du réservoir, décider si le passage à un amortisseur de SV 650 a été un choix judicieux pour l’assiette générale.

Ha ! et j’ai aussi déniché une fourche avant de Zx6R qui me permettra de donner un peu plus de sérieux dans le comportement avant de la moto. Mais là encore ce sera pour plus tard car ne j’ai pas de quoi gérer le changement d’axe de colonne.

Pour la V2 en 19 pouces on va dire 😉