Hello.

Graphiste-illustrateur et photographe, j’ai été mordu par le virus de la custom culture il y a une quinzaine d’années et je ne peux plus m’empêcher depuis de vouloir, en toute humilité, apposer ma « patte ».

Plus que vouloir signer un nom, c’est surtout le désir de détourner, de modifier, de créer quelque chose de nouveau à partir de tout et de rien.
Ça a commencé par mes jeans quand je m’emmerdais en cours au lycée, puis mes boards de skate, mes sneakers ou mes casquettes, les murs de Lyon, mes meubles, etc.

Et finalement, après être presque rentré dans le rang, c’est la moto neo-retro qui m’a fait renouer avec l’essence de la custom-culture.
Tombé amoureux des motos customisées et de l’attitude des faux loubards qui les chevauchaient, c’est d’abord en photo que j’ai commencé à mettre un pied dans ce monde.

Et finalement, d’évènements en évènements, de rencontres en rencontres, c’est à mon tour que je me suis mis à customiser de la moto.

D’abord une Yamaha 125 YBR que j’ai passée en scrambler, un scooter chinois que j’ai transformé en side-car badass et enfin un Suzuki DR650 RS qui est devenu un tracker. En parallèle de ces projets, je travaille sur une Honda Seven Fifty qui me demande beaucoup plus de temps et d’investissement…